Les croyances sont des hypotheses, des préjugés, des jugements, des idées, des opinions et des attitudes a travers lesquels tout ce que nous vivons est filtré. Les croyances ne sont pas des faits, mais des opinions auxquelles sont attachées des attentes. Ces principes (qui sont des principes, des croyances ou des doctrines généralement considérés comme vrais) sont la maniere dont nous structurons notre compréhension de la réalité. Ils sont a la base de notre interprétation, de notre compréhension ou de notre analyse d’une situation ou d’un événement donné. La plupart des croyances sont héritées des parents, des médias, de l’éducation, de la religion organisée, de la science et d’autres grandes structures institutionnelles().

Un systeme de croyances fournit un ensemble de valeurs fondamentales sur lesquelles nous basons tout ce que nous sentons, interprétons, ressentons, disons ou faisons. Ce systeme définit un “ensemble de regles” selon lesquelles nous traitons et stockons les informations qui passent par notre esprit conscient. Nombre de nos croyances fondamentales ne sont pas conscientes, car nous tenons pour acquis que “je suis comme ça” ou que “c’est la réalité” lorsque nous voulons justifier nos croyances ou nos actions.

Le stress est un bon exemple de ce processus ou nous, en tant qu’individus, jouons un rôle actif dans le façonnement de la réponse au stress.

L’une des croyances omniprésentes dans notre société est l’idée que nous sommes des victimes. Les victimes se sentent impuissantes, sans espoir et sans pouvoir. Nous disons “pauvre de moi” et “c’est affreux”. Les exemples de ce syndrome se manifestent dans les pronostics “pessimistes” de l’arene politique, du modele médical, de la religion organisée, etc. Nous en venons a croire que nous sommes impuissants a déterminer ce qui est le mieux pour nous et nous nous tournons vers les autres pour qu’ils nous disent ce qui est bon pour nous. Cette notion d'”impuissance” nous permet de nous apitoyer sur notre sort (pauvre de moi) et de nous décharger de la responsabilité de vivre notre vie d’une maniere qui nous satisfait. Nous pouvons rejeter la faute sur les autres et trouver sans cesse des excuses pour ne pas prendre notre destin en main(En savoir plus sur e asultfriendfinder).

https://www.youtube.com/watch?v=Ie8UPlwCAqQ&t=1s
Fredrick Mann a écrit : “Le pouvoir du choix : la capacité humaine la plus puissante”. En d’autres termes, c’est a vous de choisir : Que voulez-vous etre, une victime ou un créateur ? Les victimes sont définies comme des personnes a qui on fait des choses ; les créateurs sont des personnes qui font bouger les choses. Les victimes pensent que “la vie leur arrive”. Les créateurs croient qu’ils sont responsables de la création de leur vie()(https://www.wellandgood.com/dating-tips/).